Volume 10 - 50eme Anniversaire du Rapport Harmel - Déclassification spéciale

Record of a private meeting of the Council held on Wednesday, 17th March, 1965 at 10.15 a.m. Record of a private meeting of the Council held on Wednesday, 17th March, 1965 at 10.15 a.m. Summary record of a private meeting of the Council held on Wednesday, 7th April, 1965 at 10.15 a.m. Record of a private meeting of the Council held on Wednesday, 14th April, 1965 at 10.15 a.m. Private Meeting of the Council in the Office of the Secretary General, 9th June 1965 Summary record of a private meeting of the Council held on Friday, 2nd July, 1965 at 3.30 p.m. Summary record of a private meeting of the Council held on Wednesday, 24th November, 1965 at 10.1... Summary record of a private meeting of the Council held on Wednesday, 24th November, 1965 at 10.1... Council Meeting with Vice-President Humphrey held on Friday, 7th April 1967, at 3.15 p.m. Council Meeting with Vice-President Humphrey held on Friday, 7th April 1967, at 3.15 p.m. Procès-verbal d'une réunion privée du Conseil tenue le mercredi 10 octobre 1967 Summary Record of a Private Meeting of Permanent Representatives held on Wednesday, 10th October,... Summary Record of a Private Meeting of Permanent Representatives held on Wednesday, 25th October,... Private Record of a meeting of Permanent Representatives held on Wednesday, 17th January, 1968 to... Private record of a meeting of Permanent Representatives held on Tuesday, 23rd January, 1968 to c... Summary record of a private meeting of the Council on 29th January, 1968 Record of a private meeting of the Council held on Wednesday, 5th February, 1969 Summary Record of a private meeting of the Council held on Saturday, 22nd February, 1969, at 10.3... CONFIDENTIAL SUMMARY NOTES ON A PRIVATE COUNCIL MEETING WITH PRESIDENT NIXON AT 10.25 a.m. ON MON... Summary of discussion at the Private Meeting of Ambassadors held in the Secretary General's ...
Résultats 1 à 20 sur 23 Afficher tout

Zone d'identification

Cote

Volume 10

Titre

50eme Anniversaire du Rapport Harmel - Déclassification spéciale

Date(s)

  • 1965 - 1969 (Production)

Niveau de description

Étendue matérielle et support

Zone du contexte

Nom du producteur

(1966-12-13)

Histoire administrative

Fin 1966, à l'approche du 20e anniversaire de l'OTAN et en raison des adaptations rendues nécessaires par la décision prise par la France en 1966 de se retirer de la structure militaire intégrée, l'Alliance a été amenée à réexaminer sa raison d'être et à s'adapter au contexte politique existant.
À la réunion de décembre 1966 des ministres des Affaires étrangères des pays de l'OTAN, M. Pierre Harmel, ministre belge des Affaires étrangères, a soumis une proposition visant à ce que les pays analysent ensemble les grands événements survenus au cours des vingt années précédentes. Il a recommandé que l'on utilise les résultats de l'étude envisagée pour déterminer les répercussions des événements passés sur les objectifs et les méthodes de travail de l'Alliance et pour prendre une décision quant à la nécessité ou non d'améliorer la consultation au sein de l'Alliance. Les ministres des Affaires étrangères ont accueilli favorablement la proposition de M. Harmel et ils ont chargé M. Manlio Brosio, secrétaire général de l'OTAN, ainsi que les représentants permanents auprès du Conseil de l’Atlantique Nord de définir les procédures à suivre pour la réalisation de l'étude proposée et de déterminer sa portée.
En février 1967, le Conseil de l'Atlantique Nord a décidé de créer un groupe spécial à participation libre qui se composerait de représentants désignés par les gouvernements et qui se réunirait sous la présidence du secrétaire général. Il a chargé ce groupe, appelé Groupe spécial sur les tâches futures de l'Alliance (aussi connu sous la référence AC/261), d'étudier « (a) l'évolution de la situation politique du point de vue de ses influences sur les objectifs de l'Alliance, et (b) les tâches dont l'Alliance devra en conséquence se charger à l'avenir ». Le Groupe spécial devrait établir ses propres procédures, sous-groupes et rapporteurs selon ce qu'il jugerait nécessaire et il se ferait prêter le concours du Secrétariat international selon ses besoins [voir le C-M(67)11].
En mars 1967, le Groupe spécial s'est réuni à cinq reprises en séance privée, le but étant de faciliter les débats sur une vaste palette de sujets. C’est lors de ces réunions que les membres du Groupe ont défini le cadre dans lequel l’étude proposée devrait se dérouler. Le Groupe spécial a mis sur pied quatre sous-groupes et il a chargé chacun d’eux de traiter un grand thème présentant un intérêt pour l’Alliance sous la direction d’un éminent rapporteur :
• Sous-groupe 1 – Relations Est-Ouest : K. Schutz, secrétaire d’État, ministère des Affaires étrangères (Allemagne), et J.H.A. Watson, sous-secrétaire d’État adjoint aux Affaires étrangères (Royaume-Uni) ;
• Sous-groupe 2 – Relations entre les Alliés : Paul-Henri Spaak, ministre d’État (Belgique) ;
• Sous-groupe 3 – Politique générale de défense : Foy Kohler, sous-secrétaire d’État délégué (États Unis) ;
• Sous-groupe 4 – Relations avec les autres pays : C.L. Patijn, professeur de relations internationales, Université d’Utrecht (Pays-Bas).
Le Secrétariat international de l’OTAN fournissait un soutien administratif et était chargé de rassembler la documentation nécessaire pour les sous-groupes.
Ces derniers se sont réunis à plusieurs reprises en mai et en juin pour établir un projet de rapport intérimaire, qui a été approuvé par le Conseil de l’Atlantique Nord [voir le C-M(67)33] compte tenu de quelques modifications apportées à la réunion ministérielle s’étant tenue les 13 et 14 juin à Luxembourg.
Après cette phase initiale, les sous-groupes ont commencé à examiner les questions de fond. Bien que les rapports aient été établis sous la responsabilité de chacun des rapporteurs, une réunion rassemblant tous les sous-groupes a eu lieu en juillet pour harmoniser les travaux et éviter les doublons. Les rapports, élaborés en plusieurs étapes, ont fait l’objet d’un examen, et les conclusions qu’ils contenaient ont été comparées lors d’une dernière réunion qui a eu lieu en octobre à Ditchley Park (Royaume-Uni).
Le mois suivant, le Groupe spécial a tenu une réunion de haut niveau d’une durée de deux jours, lors de laquelle le contenu du rapport a été examiné. Le secrétaire général a ensuite diffusé un projet de rapport qui a été étudié et modifié par le Groupe spécial le 22 novembre 1967.
Le rapport sur les tâches futures de l’Alliance a été présenté en session ministérielle et, après quelques dernières modifications, il a été approuvé par les ministres des Affaires étrangères le 14 décembre 1967, puis communiqué à la presse [voir le C-M(67)74 (2e version) et le M4(67)3].

Histoire archivistique

Pour commémorer le 50eme anniversaire du Rapport Harmel, les archives on déclassifié une collection spécial de procès-verbal de réunion privé du Conseil. Les Réunion Privé, abréviés PR après leur nom anglais, sont des réunions secrète et informel du Conseil, avec le procès-verbal souvent accessible seulement au Secrétaire General et son cabinet. Cette collection rassemble des documents inédits sur la création du Rapport Harmel.

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Mode de classement

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Les informations OTAN mises en lecture publique sont accessibles pour des travaux de recherche et d'enseignement. Toute utilisation de ces informations à des fins commerciales nécessite l'autorisation écrite de l'Organisation. Il faut faire état de l'accord des Archives de l'OTAN pour toute utilisation de documents à des fins de publication. Les instructions quant à la manière de bien donner les références des informations OTAN mises en lecture publique peuvent être trouvées sur le site web des Archives de l'OTAN (http://www.nato.int/archives).

Conditions de reproduction

Langue des documents

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Les documents de Réunions Privés, dits PR, ne sont pas traduits ni distribués. Toutes les conversations sont retranscrites telles qu’elles ont été prononcées.

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions associées

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service d'archives

NAO

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision, de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Zone des entrées